ABOUT

"D'une sensibilité à fleur de peau, elle accroche instantanément avec sa voix qui peut évoquer parfois celle de Kate Bush et ses ambiances douces-amères qui privilégient la ballade émotionnelle."

                                                                                       - Rock & Folk

"D'une remarquable fluidité [...] Trois ans après un premier opus prometteur, la folkeuse bretonne confirme ses talents de singer-songwriter dans ce follow-up aux couleurs indie-folk, sombres et lumineuses à la fois"

- Rolling Stone

Après un premier album en 2012 et une centaine de dates (dont les supports de Crosby, Stills & Nash, America, Imelda May) sur des scènes comme le Botanique, l’Olympia, ou encore le Bataclan, Colline Hill présente « SKIMMED ». Traduit comme l’écume balayée qui laisse entrevoir le récif, le nouvel opus Folk de la Bretonne est plus que jamais, empreint de vérité. On y découvre une écriture riche et subtile, portée par une voix qui a grandi en silences et en émotions. Inspirée par ses icônes (Johnny Cash, Neil Young, Nick Drake) et ses contemporains (Angus & Julia Stone, James Vincent McMorrow), Colline Hill signe aujourd’hui un album pur et inattendu. En février 2016, elle remporte le Grand Prix du Disque du Télégramme avec son nouvel opus.

"SHELTER" (EP - 2019)

Composé à l’abri des regards, « SHELTER » signe le retour de la songwriter belge d’adoption, Colline Hill. 4 ans après la sortie de son 2ème album « SKIMMED » (Grand Prix du Disque du Télégramme 2016), l’auteur-compositeur réussit l’exercice périlleux de prendre de la hauteur en déroulant 7 titres, avec la voix et la guitare pour seuls atours. Loin des ambiances atmosphériques du précédent opus, nous avons affaire ici à du songwriting brut, un brin poussiéreux, qui fleure bon les plaines d’Amérique.

 

La langueur de certains titres n’est pas sans rappeler le mentor Canadien qu’est Leonard Cohen. Quant aux mélodies, on voyage aisément dans le picking de références du genre (Bob Dylan). On pense aussi à la country-alt de Bonnie Prince Billy, ou encore à Bruce Sprinsgteen (album Nebraska) et Ryan Adams. Colline Hill assume ici une voix pleine, maîtrisée, à la manière d’une EmmyLou Harris.

Le magazine Guitare Sèche ne s’y était pas trompé en 2018, en citant Colline Hill comme l’un des rares, peut-être même l’unique artiste française, digne d’exceller dans le genre country-americana. Prophétie ? Une chose est sûre : cet EP consacre Colline Hill comme une authentique singer-songwriter, à la poésie soignée et à l’émotion juste.

 

La production de cette nouvelle sortie n’a pas été laissée au hasard. Et le souhait d’un enregistrement dépouillé domine cet EP du début à la fin. La réalisation de « SHELTER » a été confiée à Jérôme Mardaga. Le choix a été rapide, quand on connaît l’élégance du travail de cet artiste belge, et son amour pour la musique américaine. Benjamin Joubert, quant à lui, signe le mastering, et finit ainsi de sublimer les 7 titres égrenés sur cet album.

 

Ici, aucune velléité de suivre une quelconque tendance musicale, pour celle qui a décidé de garder cette sortie loin des médias. Cet EP reflète l’envie d’offrir un disque, (que nous oserons qualifier « d’une beauté rare aujourd’hui ») à un public d’aficionados de pépites brutes, en partie déjà conquis.

© 2019 by COLLINE HILL